Souscrire un contrat fait pour vous !

Entre les conditions générales, les conditions particulières, la franchise, les exclusions, il n'est pas toujours évident de parcourir son contrat d'assurance. Vous trouverez ici quelques points à surveiller avant et pendant la vie de votre contrat.
Chez Long Terme Finance, nous adaptons l'assurance à votre situation et vous informons sur le contenu de vos contrats lors de la souscription, de manière à éviter les mauvaises surprises. Si vous êtes déjà assuré, nous pouvons étudier ensemble vos contrats pour être certains qu’ils correspondent à vos attentes.

Voici une liste de points à ne pas négliger avec son assurance :

 
 
Les conditions générales et particulières

C’est là que se trouvent toutes les informations importantes (caractéristiques du bien, options, capitaux assurés) et plus particulièrement celles qui vont jouer en cas de sinistre. Quitte à devoir l’emporter à la maison pour le signer et attendre le prochain rendez-vous, lisez consciencieusement votre contrat. Au moindre doute ou terme incompris, questionnez votre conseiller. Dans certains cas, les sommes en jeu peuvent être importantes.

 

Savoir ce qui est assuré… et ce qui ne l’est pas !

Si les garanties indiquées au contrat et le plafond (ou le montant) de ces dernières sont souvent bien explicités lors de la signature, il est toujours bon de savoir quelles sont les exclusions prévues au contrat. Risques ou événements non pris en charge lors d’un sinistre, prenez le temps de poser des questions et de lire votre contrat.

 

Actualiser régulièrement son contrat

En cas de changement de votre situation ou du risque à couvrir, pensez à revoir votre contrat. C'est notamment le cas lors d'un changement de domicile, de véhicule ou lors de l'aménagement d'une nouvelle pièce ou de l'acquisition de nouveau materiel hi-fi par exemple. Assurez-vous que les capitaux assurés dans vos contrats d’assurance correspondent toujours à la réalité.

 

Franchise : une somme à débourser

Au-delà du montant de l’indemnité, la franchise sera systématiquement déduite.Cette somme restera à votre charge. Son montant est défini dans le contrat d’assurance. La cotisation sera moindre en présence d'une franchise élevée et inversement. Dans certains cas, il sera plus intéressant pour vous de ne pas déclarer le sinistre si la franchise est trop élevée. Venez nous demander conseil en cas de besoin.

 

Indemnités : comment obtenir le maximum ?

Ce qui nous intéresse tous dans le fait de souscrire une assurance, c'est d'obtenir une indemnisation pour remplacer les biens sinistrés et oublier au plus vite cet épisode fâcheux.


• Son montant va dépendre du contrat : la plupart du temps, les biens sont évalués en fonction de leur valeur au jour du sinistre, à laquelle est soustrait un coefficient de vétusté (en fonction de l'âge, de l'usure, de l'entretien).
• L'option « Valeur à neuf », plus chère, permet de remplacer le bien sinistré par un bien neuf mais il peut y avoir des exclusions. Par exemple, l'option ne peut s'appliquer qu'au matériel high-tech de moins de 10 ans, etc. Pour certains biens (antiquités, œuvres, etc.) l'indemnisation peut se baser sur la valeur vénale, c'est-à-dire le prix que l'on pourrait obtenir en mettant l'objet en vente.

Pour bien se faire indemniser : n'hésitez pas à récolter un maximum de preuves (factures, photographies, évaluations d'experts, etc.) pour justifier de vos pertes et accélérer le traitement de votre dossier. Et surtout ne jetez rien avant le passage de l'expert !

Bien s'assurer pour ne pas avoir besoin d'y penser !